• Loïc Morel

CGP, CIF, pourquoi proposer des solutions sur Bitcoin ?

Vous êtes un professionnel de l'ingénierie patrimoniale et vous vous demandez s'il serait utile de proposer à vos clients des solutions pour acquérir et sécuriser du bitcoin ? Cet article est fait pour vous.


Nous allons nous demander :

  • Est-ce que l'actif bitcoin est intéressant pour vos clients ?

  • Est-ce que proposer des services d'investissements sur bitcoin peut vous apporter un avantage concurrentiel ?

  • Pourquoi se positionner sur bitcoin mais pas sur les autres cryptos ?

  • Pourquoi choisir Pandul pour vous accompagner ?


Photo : immeubles haussmanniens.



Le bitcoin, un sérieux concurrent.


Un actif de performance.


Tout d'abord, le bitcoin c'est l'actif financier le plus performant de la décennie 2010. Depuis sa création, il enregistre un rendement moyen de 230% par an. Plus récemment, depuis 2015, il performe d'en moyenne 112% par an.


Cette forte performance est évidemment accompagnée d'une certaine volatilité à court terme. Mais sur le long terme, le bitcoin prend de la valeur de façon régulière. Ainsi, quiconque a acheté du bitcoin, à n'importe quel moment, et l'a conservé au moins 3 ans avant de le revendre, a forcément réalisé une plus-value.


Le bitcoin peut donc s'inscrire avec parcimonie dans une stratégie patrimoniale de long terme, loin des remous du marché à court terme.


Pour vous donner une idée du potentiel de bitcoin dans un portefeuille financier, nous avons comparé la performance de deux portefeuilles d'investissements de 2015 à 2020, sans rééquilibrage des actifs :

  • Le premier portefeuille est composé de 60% d'actions et de 40% d'obligations. Pour les actions nous avons suivi l'ETF iShares MSCI ACWI. Un indice boursier qui permet d’investir dans la plupart des pays du monde, à la fois les pays développés et les pays émergents. Pour les obligations nous avons suivi l'ETF Vanguard Total Bond Market.

  • Le second portefeuille est composé de 99% de dollars américain et de 1% de bitcoins.


Le résultat est assez étonnant. Sur la période observée, le portefeuille n°1 composé d'actions et d'obligations enregistre un rendement annuel moyen de 6.83%. Le portefeuille n°2, composé de 99% de dollars et de seulement 1% de bitcoins, enregistre lui un rendement annuel moyen de 11.37%. Le risque initial pris dans le portefeuille n°2 est évidemment très faible, puisqu'il est composé à 99% de dollars américains. Le portefeuille n°2 enregistre pourtant un rendement moyen supérieur de 4.5 points par an.




Un actif de diversification.


Le bitcoin est également un excellent actif de diversification au sein d'un portefeuille d'investissements financiers. Selon Fidelity Investments dans ses travaux BITCOIN INVESTMENT THESIS publiés en 2020, on peut observer que le bitcoin a une corrélation proche de 0 avec les principales classes d'actifs :

  • 0,15 avec le marché actions US.

  • 0,14 avec le marché Small Cap US.

  • 0,05 avec le marché obligataire.

  • 0,11 avec le marché immobilier.

  • 0,11 avec l'or.

  • 0,14 avec le marché actions international.

  • 0,10 avec les marchés émergents.


Sur le long terme, cette non corrélation s'explique notamment par le fait que le cours du bitcoin est rythmé par le mécanisme de Halvings.


Le bitcoin est parfois corrélé positivement à l'or ou au marché actions sur le court terme, mais ces chiffrent prouvent clairement que sur le long terme, le bitcoin est non corrélé aux autres classes d'actifs.




Le meilleur ratio de Sharpe du marché.


Par ailleurs, si l'on étudie le ratio de Sharpe de bitcoin, qui permet de comparer le couple rendement/risque d'un actif, on se rend compte que le bitcoin est l'un des actifs les plus performants par rapport à sa volatilité passée.


Toujours selon la même étude, portant sur la période 2015 - 2020, un portefeuille financier incluant une petite part de bitcoins a été beaucoup plus performant qu'un portefeuille sans bitcoins, sans augmenter significativement sa volatilité globale.


Avec seulement 3% de bitcoins dans une configuration de portefeuille 58,5% obligations et 38,5% actions, le ratio de Sharpe était 34% plus élevé qu'avec la même configuration sans bitcoins (40% actions et 60% obligations).


Le Max Drawdown global du portefeuille sur la période a même baissé.


On peut alors se demander : Pourquoi le bitcoin prend autant de valeur ? Et bien tout simplement car 200 millions de personnes dans le monde ont confiance en lui. Ils ont confiance dans l'actif, confiance dans le réseau et confiance dans le protocole informatique.


Pour vos clients, le bitcoin est une réelle opportunité. Amené raisonnablement au sein d'un portefeuille financier, il permettra de dynamiser légèrement leur patrimoine et améliorer leur diversification, sans pour autant augmenter significativement leur volatilité.




Un avantage concurrentiel certain.


L'adoption de bitcoin est encore faible aujourd'hui, seulement 1,5% de la population mondiale dit en posséder. Nous sommes donc encore dans une période où les investisseurs qui achètent du bitcoin sont considérés comme des "novateurs", et nous sommes en train de passer progressivement sur une phase qui accueille les "premiers adoptants".

Schéma de diffusion d'une innovation.

Pour vous donner une idée sur l'adoption mondiale de Bitcoin, en terme de pourcentage de la population utilisatrice, nous sommes actuellement environ au même niveau que l'adoption d'internet en 1992.


Aux Etats-Unis, déjà 14% des conseillers en investissements financiers proposent des services sur cette classe d'actif à leurs clients. En revanche, en France, très peu de conseillers indépendants se positionnent sur Bitcoin pour le moment.


L'offre ne se fait pas encore, la demande est pourtant déjà bien installée et elle va s'inscrire dans la durée. En effet, selon l'étude La crypto en France : Structuration du secteur et adoption par le grand public, publiée en 2022 par KMPG et l'ADAN :

  • 8% des français possèdent des crypto-monnaies.

  • 29% des français n'ont pas encore investi dans cette classe d'actifs mais comptent le faire.

  • Parmi cette proportion, 69% d'entre eux envisagent de le faire sur le bitcoin.


Nous avons donc en France un marché de 13,5 millions d'investisseurs qui sont intéressés par l'achat de bitcoins.


Cette tendance est majoritairement inscrite chez les plus jeunes, c'est-à-dire chez vos futurs clients. Tous ces futurs clients exigeront que leur conseiller financier puisse leur fournir un service précis et qualitatif sur Bitcoin, tout comme ils savent le faire pour les autres classes d'actifs.


En tant que professionnel de l'ingénierie patrimoniale, si vous n'êtes pas positionné de façon claire sur ce marché, ce seront d'autres acteurs qui attireront ces 13,5 millions de futurs investisseurs friands de bitcoins.


En revanche, si vous proposez dès aujourd'hui des services de conseil sur Bitcoin, vous vous assurez un avantage concurrentiel certain sur vos pairs qui auront trop attendu, sur les banques traditionnelles qui se positionneront tardivement et sur les spécialistes du secteurs qui ne bénéficient pas de la confiance que vos clients ont envers vous.


En plus de vous ouvrir les portes d'un marché de 13,5 millions de français, le fait de proposer des services sur Bitcoin vous permettra d'améliorer votre image de marque en démontrant une réelle capacité d'innovation à vos clients actuels et à vos prospects.


Positionnez vous dès aujourd'hui sur ce segment en développant un partenariat avec un expert du secteur. Faites confiance à Pandul pour accompagner de façon personnalisée chacun de vos clients et de vos collaborateurs sur Bitcoin.

Remplissez en ligne notre formulaire de demande de partenariat en cliquant ici.



Bitcoin ou crypto-monnaies ?


Bitcoin est souvent confondu parmi les crypto-monnaies. Le réseau Bitcoin est pourtant profondément différent du reste du secteur crypto composé de dizaines de milliers de jetons et de réseaux.


Tout d'abord techniquement, Bitcoin et les cryptos n'ont rien à voir. Bitcoin est un réseau acéphale distribué qui permet un échange de valeur de pair à pair. Contrairement à Bitcoin, les autres cryptos sont plus ou moins décentralisées mais tendent toutes vers une forme de centralisation qui introduit des points de défaillance uniques.


Par exemple : Ethereum est hébergé à 70% sur des clouds de grandes entreprises américaines. Amazon héberge actuellement plus de 30% de ce réseau via sa filiale AWS. Si un jour Ethereum embête un peu trop le gouvernement américain, ils seront en capacité de couper 70% du réseau. Cette situation est évidemment impossible sur le réseau Bitcoin puisque celui-ci est hébergé sur presque 100 000 nœuds détenus en majorité par des particuliers, et personne ne le gouverne.


Au-delà de la centralisation des cryptos, de nombreuses autres caractéristiques techniques présentes sur Bitcoin ne le sont pas sur les autres cryptos, notamment le mécanisme de sécurisation qui fonctionne en Proof-of-Work sur Bitcoin.


Sur le plan de l'utilisation, Bitcoin c'est environ 115 millions d'utilisateurs à travers le monde lorsque par exemple Ethereum (crypto-monnaie la plus capitalisée derrière Bitcoin) ne compte que 20 millions d'utilisateurs. Bitcoin c'est aussi 800 milliards de dollars de capitalisation à lui tout seul lorsque les cryptos hors Bitcoin se partagent 1100 milliards de capitalisations pour plus de 10 000 tokens.


Les investisseurs et les décideurs de ce monde ne s'y trompent pas. Lorsque MicroStrategy et Tesla investissent à coup de milliards de dollars, c'est dans le bitcoin. Lorsque le géant des ETFs ProShares introduit un ETF crypto, c'est un ETF sur le bitcoin. Lorsque le président de El Salvador introduit une nouvelle monnaie légale dans son pays, c'est le bitcoin...


Cette confusion entre Bitcoin et cryptos est largement entretenue par les médias généralistes en France. Ainsi, on peut voir des articles nous expliquant que MicroStategy investit dans les cryptos, ou encore que certains pays se positionnent sur les cryptos. Mais cela est totalement faux puisque ces acteurs se positionnent sur Bitcoin exclusivement, pas sur les cryptos.


Le bitcoin se présente donc comme un investissement sérieux, plébiscité par les grands investisseurs et les institutionnels. Les crypto-monnaies se présentent plutôt comme un investissement très risqué, plébiscité par des personnes attirées par l'appât du gain rapide, ou par des personnes qui ne comprennent hélas pas le fonctionnement technique de ces réseaux et les objectifs de cet écosystème.

Le Bitcoin est très éloigné du "monde des cryptos" autant sur le plan technique que sur le plan de l'investissement. Il représente à lui tout seul une révolution de notre système monétaire et financier quand les autres cryptos sont simplement parfois des petites innovations centralisées instables et d'autres fois des arnaques, elles sont donc plus proches d'un investissement dans une start-up.


En tant que conseiller en investissements financiers, votre objectif n'est pas d'exposer vos clients à une telle instabilité à court terme, mais plutôt de trouver des investissements qui peuvent s'inscrire dans une stratégie patrimoniale de long terme et qui correspondent à chaque profil de vos clients. Le bitcoin est actuellement le seul actif numérique qui remplit ces caractéristiques raisonnablement. C'est le seul qui peut, à la fois sur le plan technique et sur le plan social, suivre son chemin indépendamment des perturbations de son environnement.


Chez Pandul, tout comme avec Internet, nous sommes intimement persuadés que la France est en train de rater le train de Bitcoin. Le monde entier est en train de l'adopter, mais nos beaucoup préfèrent se positionner sur des technologies aussi futiles qu'éphémères comme les autres crypto-monnaies, la blockchain ou encore dernièrement les NFT. Avec Pandul, nous essayons d'aller contre ce fléau en aidant les français qui le souhaitent à adopter la seule réelle innovation de cet écosystème : Bitcoin.




Pourquoi faire appel au cabinet Pandul ?


Le bitcoin n'est pas un actif traditionnel. Un investissement en bitcoins nécessite de mettre en place une stratégie d'achat, de stockage, de sécurisation, d'utilisation et de transmission.


Il est évidemment possible de dédier le stockage des bitcoins à un tiers en les laissant sur un compte d'échange comme Coinbase ou Binance, mais cette solution est extrêmement risquée.


Contrairement à d'autres actifs financiers, des bitcoins volés ne peuvent pas être récupérés. Les risques de vol ou de perte, notamment suite à un piratage de la plateforme ou suite à un défaut quelconque du prestataire, sont extrêmement plus élevés que lorsque l'on stocke soi-même ses bitcoins. Nous en parlons plus en détail dans cet article : Comment stocker des bitcoins ?


Stocker soi-même ses bitcoins ne demande pas de disposer de grands moyens et cela n'apporte pas de grandes contraintes, pourvu que l'on dispose des connaissances nécessaires sur Bitcoin.


Pandul est le seul prestataire français qui accompagne vos clients dans toutes les étapes de leur investissement, de façon totalement indépendante, afin qu'ils puissent devenir souverain de leurs bitcoins : planification, achat, sécurisation et suivi.


Afin de faire primer les intérêts de nos clients, nous ne disposons d'aucun partenariat avec les différents prestataires sur Bitcoin. Ainsi, nos revenus proviennent uniquement de nos honoraires de consultation.


Découvrez en détail tous nos services sur cette page : Nos Solutions.


Faites confiance à Pandul pour accompagner de façon personnalisée chacun de vos clients et de vos collaborateurs sur Bitcoin.


Faites dès aujourd'hui votre demande de partenariat en remplissant le formulaire de demande en ligne ou en nous contactant par e-mail à partenaire@pandul.fr.




Pour aller plus loin :